Histoire du jiu-jitsu brésilien

Comme la plupart des arts martiaux, le jiu-jitsu est originaire du Japon. Cependant, c’est au Brésil qu’il s’est développé en tant que sport, avant de connaître un succès international. L'histoire moderne de ce sport commence avec la famille Gracie, et plus précisément, avec les frères Carlos et Hélio Gracie. Ces petits gabarits ont très vite compris le potentiel du jiu-jitsu, un art martial où l'on se sert du poids de l’opposant et où l'intelligence, la vitesse et la légèreté priment sur la force brute. Aujourd’hui, le jiu-jitsu compte plus de 500 000 licenciés répartis sur les cinq continents, et sa popularité s'est accrue avec l'apparition de l'Ultimate Fight Championship, une discipline mixant plusieurs arts martiaux et sports de combat, dont le jiu-jitsu brésilien.

Du Japon féodal au Brésil contemporain

Les premiers récits du jiu-jitsu remontent au Japon féodal du XVIIIe siècle.  Cet art martial était un moyen de vaincre un adversaire, généralement armé et protégé par une armure, à mains nues. Il s'agissait de neutraliser son ennemi en bloquant ses articulations et en trouvant des leviers de chute. Avec la fin du régime féodal, le jiu-jitsu se marginalise jusqu'à sa redécouverte au début du XXe siècle au Brésil.

Match opposant Lucas Lepris à Gregor Gracie lors des championnats du monde de jiu-jitsu brésilien en 2009
Match opposant Lucas Lepris à Gregor Gracie lors des championnats du monde de jiu-jitsu brésilien en 2009

La famille Gracie et le jiu-jitsu brésilien

Jeune, mince et mesurant moins d'un 1,70 m, mais allergique aux règles et conventions, Hélio Gracie mit longtemps à trouver sa voie. Tour à tour, il travailla dans diverses entreprises, exerça diverses professions mais sans réelles motivations.
Seul le judo parvenait à le sortir de son indifférence. Mais sa petite taille représentait un sérieux handicap face à ses adversaires. Il décida donc de s'entraîner jour et nuit pour développer des techniques susceptibles de compenser son petit gabarit. C'est ainsi qu'il conclut que le combat au sol était pour lui la meilleure opportunité de tirer parti de sa taille.
Rapidement, Helio devint une star dans le cercle du judo, mais ce ne était pas assez pour lui. Il était convaincu que l'art martial qu’il avait créé le rendait invincible, et pour le prouver, il sortait la nuit à la recherche de bagarres. Il interpellait n’importe qui, n’importe où. Dans les bars et les clubs, il provoquait le plus fort et devant la foule des noctambules, le petit Helio domestiquait les géants.

Les vertus du jiu-jitsu brésilien

Selon les experts, le jiu-jitsu peut être très utile dans l'éducation des enfants, car il accroît la confiance et l'estime de soi. Il permet aussi de canaliser un trop plein d'énergie et d'agressivité. Cet art martial, où la stratégie prime sur la force, développe également des compétence, telles la capacité à anticiper, improviser et s'adapter.

© photo principale : John Lamonica / CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons © photo article : John Lamonica / Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license © vidéo : IBJJF, International Brazilian Jiu-Jitsu Federation

  • Nicolas

    Bonjour,

    Je suis le créateur d’un blog qui référence les meilleurs cours à Paris, majoritairement dans les pratiques artistiques, mais également dans les arts martiaux: Haut Les Cours (https:/hautlescours.fr).

    J’ai consacré un article aux cours de jjb d’Olivier Michailesco au Cercle Tissier: https://hautlescours.fr/cours-arts-martiaux/jiu-jitsu-bresilien-olivier-michailesco/ J’ai pensé que l’article pourrait être utile aux visiteurs de ce site.

    Je vous en souhaite bonne lecture!

    Nicolas