La pousada Patrimonio do Matutu

Accepteriez-vous l'épreuve de passer quelques jours sans électricité, sans smarphone, sans viande et sans boissons alcoolisées ? Probablement pas. Mais si en échange de ces privations on vous offrait des paysages luxuriants, le silence de la nature, et une parfaite harmonie avec l'environnement, seriez-vous toujours aussi catégorique ?

La pousada Patrimonio do Matutu, située dans la vallée de la Serra do Papagaio (Minas Gerais) est une maison d'hôtes simple et rustique, capable de captiver rapidement le visiteur. Son propriétaire, Luiz Midea, l'a conçue en 2001, enchanté par l'énergie qui émanait de cet endroit, et décidé à quitter le chaos de la grande ville.

 Un hébergement accessible uniquement à pied

 

La Pousada Patrimonio do Matutu est construite en harmonie avec son environnement.
La Pousada Patrimonio do Matutu est construite en harmonie avec son environnement.

À Matutu, le très contemporain mouvement de «développement durable » se perfectionne au quotidien. Pour arriver à la maison d'hôtes, comme monsieur Midea aime qualifier son petit hôtel, impossible d’emprunter sa voiture, il faut marcher 45 minutes sur un sentier. Pour que l'accès ne soit pas interdit à ceux qui n’ont pas la forme physique nécessaire, des chevaux sont disponibles pour porter les bagages, mais uniquement les bagages !

Évidemment, après un tel périple, les visiteurs sont récompensés de leur effort. Immédiatement, on est saisi par l'atmosphère de sérénité qui imprègne les lieux. La maison, qui a été construite en 4 ans, possède une architecture simple, sans toutefois négliger la notion de confort.

Préserver la sérénité des lieux

 

Perdue dans la vallée de la Serra do Papagaio, la pousada n'est accessible qu'à pied.
Perdue dans la vallée de la Serra do Papagaio, la pousada n'est accessible qu'à pied.

En langue indienne, matutu signifie "chevet sacré". C’est peut-être pour ça que monsieur Midea impose quelques restrictions à ses hôtes : pour lui, Patrimonio do Matutu aussi est sacré. La première instruction quand on arrive sur le site est d'enlever ses chaussures. Dans la maison, on ne peut circuler que pieds nus. Le menu offert est ovo-lacto-végétarien, avec des ingrédients cultivés sur place, (la propriété fait 80 hectares). Pas de viande ou d’alcool (sauf une bouteille de vin, offerte par la maison le soir). Les repas sont servis ponctuellement à 8h30, 13h et 20h30, et ne peuvent être consommés que dans la salle à manger.

Ouvrir une parenthèse

 

Forêts et cascades composent un tableau enchanteur, à deux pas de la pousada.
Forêts et cascades composent un tableau enchanteur, à deux pas de la pousada.

Pour ceux qui – comme moi – sont très attachés au monde high-tech, l’arrivée est un moment de rupture. Il n'y a pas d’électricité, de téléphone, de télé, ou tout autre élément qui nous renvoie à notre vie urbaine. Je dois avouer que les premières heures à Matutu n'ont pas été faciles. Ah, ce réflexe de regarder son portable toutes les 5 minutes ! Ou encore celui de vouloir profiter de la beauté du paysage avec une bière à la main.

Cependant, après une première promenade s'achevant au pied de la plus belle chute d'eau de la région, tous mes vieux réflexes avaient disparu. Le soir, je me sentais déjà complètement réénergisé par les forces de la nature. La connexion technologique avait été remplacée par la connexion naturelle, mon rythme accéléré, et l'urgence de vouloir toujours être au courant de tout n’existait plus.

Mon séjour à Patrimonio do Matutu est une expérience inoubliable, qui m’a permis de renouveler mes forces de façon à commencer 2014 avec une bonne réserve d'énergie !

Séjourner à la pousada Patrimonio de Matutu

Patrimonio de Matutu, Entrada 774-A, para Campanha, Aiuruoca, Minas Gerais, 37450-000
Patrimonio de Matutu dispose d'un parking pour laisser votre véhicule en toute sécurité. Un guide vous y accueillera et vous accompagnera ensuite jusqu'à la maison d'hôtes. L'itinéraire ne comporte pas de difficulté majeure. Vos bagages seront acheminés par des chevaux.

© photo principale : Rodrigo Arnaiz © autres photos : Rodrigo Arnaiz