Top 10 des clubs de foot du Brésil

« Le Brésil est le pays du football ». Tout le monde sait que l'équipe brésilienne est la seule à avoir gagné cinq coupes du monde, et que plusieurs des meilleurs joueurs du monde sont Brésiliens : Pelé, Romario, Zico, Ronaldo, Ronaldinho, Thiago Silva, etc.

Cependant, on ne peut pas en dire autant des clubs brésiliens, inconnus du grand public français. Par conséquent, dans cet article, nous vous présentons une petite cartographie du football brésilien, avec un bref résumé des plus grands clubs locaux, par région.

Quatre clubs pour une ville, Rio de Janeiro

Le Brésil est un pays de dimension continentale, formé de 26 États (d'une manière similaire au modèle américain). En Europe, les principales rivalités éclatent entre deux villes : Madrid-Barcelone, Paris-Marseille, Londres-Manchester. Au Brésil, c’est le contraire. Les rivalités les plus fortes opposent les clubs d'une même ville. À Rio de Janeiro, par exemple, quatre clubs se disputent pour les cœurs locaux :

1
Botafogo

Un club au passé glorieux – des joueurs comme Garrincha, Didi et Jairzinho ont porté les couleurs du Botafogo – et au présent sombre : malchance et défaites successives se sont unies pour faire du club l'ombre de lui-même.
Le côté pittoresque de Botafogo exerce une grande attraction sur les artistes et intellectuels.

 

Botafogo rend hommage a ses idoles : Nilton Santos et Garrincha
Botafogo rend hommage a ses idoles : Nilton Santos et Garrincha

2
Flamengo

Ce club, le préféré de la foule et du peuple, n'a pas usurpé son surnom de club « le plus adoré du Brésil ». Par conséquent, il suscite la haine des supporters rivaux.

Après avoir assisté à un match du Flamengo au Maracanã, le réalisateur américain Spike Lee, tellement secoué par l'ambiance, déclara que les grands événements sportifs des États-Unis n’étaient qu’un jeu d’enfant à côté du foot brésilien.

3
Fluminense

Flamengo, c’est le peuple. Fluminense, la bourgeoisie. C’est bien pour ça que le duel entre les deux, connu sous le nom de « Fla x Flu » a des airs de confrontation sociale depuis le début du XXe siècle. L’expression « Fla x Flu » est aussi employée pour désigner deux choses opposées.

4
Vasco da Gama

Ce club baptisé d'après le célèbre navigateur portugais du XVIIe siècle est celui de de la colonie portugaise du Brésil et celui des minorités sociales. C’est à Vasco que le premier footballeur noir du pays eut le droit de jouer en match officiel.

 

Le Vasco perpétue la légende des colonisateurs portugais
Le Vasco perpétue la légende des colonisateurs portugais

Les 4 fantastiques de l'État de São Paulo

Dans l’État le plus riche du pays, on observe un phénomène similaire à celui de Rio : quatre équipes se disputent la préférence locale.

5
Santos

Est-il encore nécessaire de présenter l'équipe qui donna au monde Pelé, Robinho et Neymar ?

 

Robinho, joueur clé du Santos, le club de Pelé et Neymar
Robinho, joueur clé du Santos, le club de Pelé et Neymar

6
Corinthians

L'autre club des plus défavorisés au Brésil, avec le Flamengo. Cette équipe est principalement supportée par banlieusards et des gens du Nordeste venus à São Paulo pour y trouver du travail. C’est ici que brilla le grand Socrates dans les années 80. Ce joueur, qui levait le poing à chacun de ses buts, est un symbole de la lutte contre la dictature militaire.

7
Palmeiras

Aussi appelé Palestra Italia, c’est le club de la colonie italienne, et le quatrième plus grand club en nombre de supporters au Brésil. Comme le Corinthians avec Flamengo, le Palmeiras est l’équivalent de Vasco à São Paulo.

8
São Paulo

L'équipe de la haute bourgeoisie de São Paulo, berceau de joueurs comme Kaká et Ricardo Gomes. Au cours des dernières années, le club se démarqua des autres par une gestion efficace et beaucoup de titres nationaux remportés, un peu comme l'Olympique lyonnais de Jean-Michel Aulas.

 

Káká est de retour dans son club d'origine, le São Paulo
Káká est de retour dans son club d'origine, le São Paulo

Les clubs stars du Minas Gerais

9
Cruzeiro

Même s'il a peu de supporters, le Cruzeiro est considéré comme le club qui fait le mieux avec le peu qu'il a. Depuis deux ans, c’est la meilleure équipe du Brésil. C’est aussi ici qu'un certain Ronaldo a fait ses premiers pas de footballeur à 17 ans.

10
Atlético Mineiro

Le club du malheur, des victoires impossibles et de la superstition. Atlético est l’équipe qui joue toujours bien, charme, mais perd immanquablement. Ces supporters sont les plus passionnés, et les plus nombreux à chaque match.

© photo principale : Victor Silva / SPress; © photos articles de haut en bas : Victor Silva / SPress; Marcelo Sadio/vasco.com.br; Ricardo Saibun/Santos Fc; Rubens Chiri / saopaulofc.net.