La redécouverte de Paquetá

L'île de Paquetá a un lien particulier avec la France. C'est ici en effet que l'explorateur français Nicolas de Villegagnon fonde en 1555 la France Antarctique, principale expérience coloniale française au Brésil. Le nom de cette île minuscule est issu de la langue indigène tupinambá. C'est une contraction de paka (rongeur de l'Amérique latine) et etá, qui signifie « beaucoup ».

Aujourd'hui – après une longue traversée du désert due à la pollution des eaux, l'effondrement de son économie locale et l'exode des résidents – Paquetá connait un regain d'intérêt et sa popularité tant auprès des Cariocas que des voyageurs ne cesse de croître.

 

Le littoral de Paquetá vu depuis le ferry
Le littoral de Paquetá vu depuis le ferry

La redécouvert de Paquetá par les Cariocas

Trois raisons explique la redécouverte de Paquetá : sa proximité avec Rio de Janeiro, ses règles particulières et le développement d'un tourisme de proximité. Cette île, qui n’est pas une ville mais un quartier, se situe à exactement 45 minutes de Rio en ferry. C’est d’ailleurs le seul moyen d'atteindre ce site (à moins que vous ne louiez un hélicoptère).

En arrivant sur l'île, vous aurez l'impression d'avoir remonté le temps jusqu'au début du XXe siècle. Ici, la législation locale interdit les voitures : il n'y a même pas de routes pavées. Pour se déplacer, les 4 500 habitants utilisent des bicyclettes, des voitures à cheval (c'est vrai!) ou des éco-taxis (des rickshaws non motorisés). Il n’y qu’un seul hôpital, un seul commissariat, une seule école, et aucun immeuble. Les restaurants sont peu nombreux, ainsi que les possibilités de sortie nocturne.

 

À Paquetá, les voitures sont encore tirées par des chevaux.
À Paquetá, les voitures sont encore tirées par des chevaux.

Pourtant, de plus en plus d’habitants de Rio décident de s'installer sur l'île. La raison est simple : le confort. Au cours des dernières années, le prix des loyers a fortement augmenté à Rio et les embouteillages se font de plus en plus nombreux. Pour beaucoup de jeunes couples, vivre à Paquetá est une solution paisible, grâce à laquelle ils dépenseront moins et profiteront plus du temps libre.

Que faire à Paquetá ?

Si à l'instar d'un nombre croissant de voyageurs, vous souhaitez vous aussi découvrir ce site, autrefois connu comme l'île de l'Amour, sachez que deux jours suffisent pour profiter de l'île, vous relaxer, faire du vélo et oublier le rythme de la grande ville.

Sur l'île de Paquetá, ne manquez pas le Parque Darke Mattos, un vaste espace vert où se balader en couple et improviser un pique-nique, et le cimetière d’oiseaux, unique en son genre. Pour déjeuner ou dîner, nous vous recommandons la Casa de Artes de Paquetá, une maison qui date du XVIIIe siècle et qui abrite également le musée de l’île.

 

La Casa de Artes de Paquetá
La Casa de Artes de Paquetá

Sachez que tout n'est pas rose à Paquetá. La mer y est toujours impropre à la baignade, en raison du manque d'assainissement public. Toutefois, les passionnés de windsurfStand up Paddling et kayak n’hésitent pas à profiter de la tranquillité des eaux pour faire du sport.

En résumé, la visite à Paqueta est recommandée mais seulement si vous le faites comme un voyage dans le temps et une expérience unique. Pendant la Coupe du Monde, des touristes argentins, colombiens, italiens et américains y ont ainsi été aperçus sur un vélo… peut-être pour se remettre de leurs désillusions respectives.

© photo principale : Rodrigo Arnaiz ; © photos article ; Rodrigo Arnaiz