Saveurs du Brésil : côté sud

Comme le veut la particularité de la cuisine brésilienne, le climat et l’histoire des états du Centre-Ouest, du Sud et du Sud-Est ont également influencé les habitudes alimentaires dans ces régions. Pour le plus grand plaisir des curieux et des passionnés des bonnes tables, voici donc la suite des aventures épicées, colorées, parfumées et délicieuses de la route des saveurs !  

Le Centre-Ouest : une explosion de nature et de saveurs

La région est dominée par la Pantanal, une vaste étendue de plaines, de prairies et de savanes, au climat humide, qui s’étend sur plus de 210 000 km². Ce magnifique écosystème classé réserve de biosphère par l'Unesco égale la superficie de la Belgique, de la Suisse, des Pays-Bas et du Portugal réunis.

La cuisine est à l'image du Pantanal, généreuse et exotique. Parmi les produits locaux les plus plébiscités, le piranha, qui apporterait sa vigueur à ceux qui le consomment. Dans une réserve qui s'étend au-delà des frontières brésiliennes, la gastronomie se teinte de nuances propres aux cuisines bolivienne et paraguayenne. Dans l'assiette, on retrouve également de nombreuses variétés de viandes, qui témoignent de l'intense activité d'élevage du Pantanal. Côté desserts enfin, le Centre-Ouest est une mine de saveurs naturelles avec ses compotes sucrées aux saveurs de citrouille, de noix de coco et de lait.

Les stars de la cuisine du Pantanal
  • Le furrundu, un dessert de papayes vertes enroulées et mélangée à du sucre roux avec des clous de girofle et de la cannelle
  • L'escondidinho de carne-seca, un gratin de viande de bœuf et de manioc avec du parmesan. À savourer dans l’un des nombreux restaurants installés dans les refuges ou fermes écologiques
  • Le tereré, un thé glacé aux herbes qui se boit à longueur de journée
blog-bresil-cuisine-5
Ne partez pas du Brésil sans avoir goûté à ses succulents fruits. © Olivier Bodart

Le Sud-Est, une cuisine inventive aux saveurs d'hier et d'aujourd'hui

Les quatre états qui composent la région du Sud-Est (Espirito Santos, Minas Gerais, São Paulo et Rio de Janeiro) regorgent de belles découvertes culinaire.

La cuisine de Minas Gerais est familiale, généreuse et teintée de saveurs au fort caractère. La production artisanale occupe une place importante dans l’économie locale et plusieurs recettes locales se retrouvent sur les tables de tous les Brésiliens comme le pão de queijo (petite boule de pâte de fromage), le queijo Minas (fromage frais), le doce de leite (gros lait mélangé avec du sucre) et le succulent bolo de milho (gâteau de maïs). La viande de porc est également très présente et se décline en saucisse, filet, carré… Dernière contribution du Minas Gerais à la cuisine brésilienne, mais non des moindres, la cachaça, un alcool qui entre dans la composition des caïpirinhas.

La capitale économique du pays, São Paulo, a reçu un important apport de l’immigration japonaise, italienne, syrienne et libanaise, non seulement en mains d’œuvre mais également en influence culinaire. De nos jours, il est possible de trouver toutes les cuisines internationales dans cette ville qui vibre au rythme de la modernité. Cependant, la cuisine de l’immigration italienne, qui a aidé à fonder la ville, semble avoir été la plus intégrée dans les habitudes alimentaires des Brésiliens.

Véritable institution portugaise et diffusée dans la culture carioca, la cuisine populaire des botecos (bars) est unique à Rio de Janeiro. Cette petite portion se partage autour d’une table en toute décontraction avec des amis. Les grands classiques : bolinho de bacalhau (croquettes de morue frite), empadas de camarão ou queijo (pâte fourrée aux crevettes ou fromage) et les sardines frites. Le plat le plus populaire du Brésil, la feijoada, serait aussi originaire de Rio.

Inspirations culinaires du Sud-Ouest
  • Le feijão-tropeiro du Minas Gerais : lard, saucisse, filet de porc, haricots rouges, œufs brouillés, choux, farine de mais. À accompagner d'un petit verre de cachaça artisanale
  • Un jus de canne à sucre et un Pastel da feira, pâte frite farcie de viande hachée, dans le marché historique de São Paulo
  • Des tapas en terrasse d'un boteco à Rio pour oublier l'heure
blog-bresil-cuisine-1
Au Minas Gerais, les recettes se transmettent de génération en génération. © Olivier Bodart

Le Sud, la patrie du barbecue

Le Sud du Brésil garde un fort goût du passé. L’importante immigration italienne et allemande a, non seulement réussi à préserver sa mémoire mais également ses traditions culinaires.

La région est également reconnue nationalement et internationalement pour la qualité de sa viande. De fait, les grandes étendues de prairies favorisent les excellentes conditions d’élevage du bétail. Le mode de préparation de la viande de bœuf et de mouton est aussi très particulier et unique.

En effet, la tradition brésilienne du barbecue fogo do chão avec son feu au sol et sa viande suspendue à un bâton de bois vient des bouviers qui parcouraient, durant plusieurs jours, les vastes plaines pour s’occuper du bétail.

Le chimarrão, un thé amer aux herbes est également un emblème de la région du Sud. Celui-ci est bu tout au long de la journée et apprécié par la grande majorité des Brésiliens.

Petits plaisirs du Sud
  • Déguster un mousseux brésilien dans la vallée dos Vinhedos, sorte de Nappa Valley du Brésil
  • S’asseoir en bord de plage et savourer une des meilleures huîtres du Brésil à Florianopolis