Top 9 des romans brésiliens

Le Brésil a été découvert en 1500 par le navigateur portugais Pedro Alvares Cabral. Peu à peu, et violemment, les colonisateurs contraignirent les colonisés à adopter les coutumes, les mœurs et la langue du Portugal. Si le portugais est une des langues les plus parlées au monde, c’est grâce au Brésil et à ses 200 millions d’habitants. Pourtant, la littérature brésilienne, expression ultime des couleurs et saveurs d’un pays, est très peu connue internationalement. Voici donc la liste des plus grands romans brésiliens, anciens et contemporains, qui vous aideront à découvrir la littérature du Brésil.

 

1
 Eles eram muitos cavalos de Luiz Ruffato

titre français : Tant et tant de chevaux
blog-bresil-best-of-litterature-tant-et-tant-de-chevaux
Référence en fiction expérimentale contemporaine, Ruffato est le symbole de la nouvelle génération d'auteurs brésiliens. Dans Tant et tant de chevaux, il distille une écriture ferme et virulente, et mélange des personnages et des oralités différentes. Ses fragments sont des fragments de notre époque, qui se reposent sur une voix charismatique qui nous conduit de passage en passage.

2
 Pornopopeia de Reinaldo Moraes

ouvrage non traduit en français
Les galops de ce roman sont une incursion dans une São Paulo qui hurle de sexe et de toxicomanie. Une épopée moderne, linguistique, sensorielle et inabituelle, qui est un vrai coup de pied dans l’estomac de la génération baby-boomer du Brésil. De même que son personnage, Moraes est un antihéros captivant et pourtant dégueulasse.

3
 O filho eterno de Cristovão Tezza

titre français : Le Fils du printemps
blog-bresil-best-of-litterature-le-fils-du printemps
Avec un récit autofictionnel, hautement émotionnel et viscéral, Tezza a surpris tout le petit monde intellectuel du Brésil en remportant les plus grands prix de littérature locale. En racontant les défis d’un père avec un enfant atteint du syndrome de Down, Tezza n'a fait aucune concession : un regard brut sur lui-même, capable de révéler des vérités intérieures que nous ressentons tous, mais que personne n’admet.

4
 Dom Casmurro de Machado de Assis

titre français : Dom Casmurro et les yeux de ressac
Machado de Assis est peut-être le principal auteur brésilien du passé. Tout le monde a lu au moins un de ses livres à l'école. C’est un peu l'équivalent de Flaubert ou Stendhal, et Dom Casmurro est le pendant de Le Rouge et le Noir. Cette œuvre a été adaptée à plusieurs reprises, et le triangle d'amour entre Capitu, Bentinho et Escobar, reste un drame romantique contemporain inoubliable.

5
 Diadorim de Guimarães Rosa

titre français : Diadorim
blog-bresil-best-of-litterature-diadorim
Dans Guimarães Rosa, l'intérieur pauvre du Brésil, le sertão, est vu et vécu comme un personnage et non pas comme un paysage à décrire. Cette parole d'intégration, dont le reflet principal est une littérature orale, qui reprend les expressions typiques du peuple qui ne sait même pas écrire. La condition humaine version Brésil.

6
 A morte e a morte de Quincas Berro Dágua de Jorge Amado

titre français : Les deux Morts de Quinquin-la-Flotte
Nous pourrions citer d'autres œuvres du grand Jorge Amado, comme Capitaines de Sable. Mais cet auteur, certainement le grand représentant de la première génération d'écrivains brésiliens postmodernes, a signé son nom dans l'histoire avec Les deux Morts de Quinquin-la-Flotte. Avec son écriture légère, Amado nous fait sentir des goûts, des cultures et de couleurs, et c’est bien pour cela qu’il est toujours cité comme un possible Nobel de Littérature.

7
 A hora da estrela de Clarice Lispector

titre français : L'Heure de l'étoile
blog-bresil-best-of-litterature-l-heure-de-l'etoile
La narrative sophistiquée de Lispector, combine une conscience piquante des problèmes sociaux avec une discussion détaillée sur le rôle de l'intellectuel dans un pays du tiers monde. C’est bien grâce à se livre que l’auteur, née en Ukraine, se fait une place au panthéon des grands écrivains lusophones.

8
 O cortiço de Aluísio Azevedo

ouvrage non traduit en français
Rédigé à la fin du XIXe siècle, O Cortiço est un roman obligatoire dans les écoles brésiliennes, et donc détesté par tous les adolescents. Une lecture difficile et très réaliste, mais qui révèle un travail brillant, capable de traduire et peindre le processus de formation sociale du Brésil en moins de 100 pages.

9
 Recordações do Escrivão Isaías Caminho de Lima Barreto

ouvrage non traduit en français
Une histoire écrite en 1909, mais qui résonne dans le Brésil du XXIe siècle. Isaias Caminho est un noir cultivé et raffiné, mais qui n’arrive pas à percer le trou d’une société fermée sur elle-même en fonction de sa couleur de peau. Bien qu'il soit un professionnel parfait, il doit lutter tour à tour contre les préjugés et la discrimination, dans une histoire qui n’a malheureusement pas beaucoup changée.

© photo principale : Real Gabinete Português de Leitura