Tu sais que tu es Carioca quand…

Au fait, c’est quoi un Carioca ? Une personne née à Rio de Janeiro, certes mais encore. Au-delà de l'étymologie du mot et de son sens propre, quelle portée symbolique a le mot Carioca et qui peut se prévaloir d'être Carioca. Découvrez tout ce qui fera de vous un Carioca plus vrai que nature.  
1

… la plage devient ton second chez-toi

Pour les Cariocas, la plage est un élément indispensable du bien-être et de la vie sociale. En effet, à n’importe quelle heure de la journée, vous pourrez constater le va-et-vient constant sur les plages de Copacapana, Ipanema et Leblon.

Les habitants de Rio adorent la plage ! Cette petite parcelle de sable est le lieu de rencontre, de discussions et de plaisir par excellence. Les Cariocas ne vont pas à la plage pour lire un livre. Ils vont à la plage pour discuter entre amis, pour faire du sport mais aussi pour voir et être vu.

Le saviez-vous ? Les origines du mot carioca.

Avant les Portugais, de nombreuses communautés amérindiennes vivaient sur le littoral brésilien. Beaucoup parlaient une langue appelée tupi. Au XVIe siècle, les colons bâtissent de somptueuses demeures de pierre blanche en surplomb de la baie de Guanabara. En langue tupi, maison se dit oka et blanc, kari. Ces kari oka ou « maisons de l'homme blanc » ont désigné par la suite leurs occupants.

2

… tu n'as pas peur d'exprimer tes sentiments

Les habitants de Rio sont véritablement passionnés et communiquent, sur n’importe quel sujet, avec une émotion, parfois exagérée. Une des plus grande expérience pour attester de cette qualité est de regarder un match de football dans un bar de quartier. Sur les visages, au long des 90 minutes, se succèdent généralement des émotions de joie, de colère et de désespoir qui vont de pair avec une gestuelle animée et une oralité des plus créative !

3

… le temps devient élastique

À Rio de Janeiro, la notion du temps est différente. Les Cariocas aiment se rencontrer mais les horaires sont plutôt aléatoires. Au final, le plus important est de se rencontrer. Être en retard est donc socialement accepté et, souvent, les embouteillages sont utilisés comme excuse. Parfois avec raison, parfois sans !

4

… tout est prétexte à te faire des amis

Ce qui définit le plus l’esprit Carioca est, sans aucun doute le mot décontraction. En effet, les habitants de Rio cultivent l’informalité. Les rapports entre les personnes sont souvent directs et les amitiés peuvent devenir profondes au bout de seulement cinq minutes de conversation dans un bar. Pour l’anecdote, les clients des bars appellent souvent les serveurs par leurs prénoms.

5

… tes chaussettes servent de jouet au chat

À juste titre, les Cariocas aiment se sentir confortables. C’est pour cela qu’ils portent régulièrement des tongs et pas seulement pour aller à la plage. Ils ne sont pas spécialement préoccupés par leur style vestimentaire mais ne vous méprenez pas, les habitants de Rio sont particulièrement coquets. En effet, ils investissent en temps et en argent pour maintenir le niveau de beauté.

À bouquiner et à écouter
  • Comment être un Carioca ? de Priscilla Ann Goslin. Paru dans les années 1990, cet ouvrage en est déjà à sa troisième édition. Idéal pour démystifier l’esprit local et appréhender Rio et ses habitants.
  • Cariocas de Adriana Calcanhotto. Les paroles sont limpides :  « Les Cariocas sont beaux, les Cariocas sont décontractés, les Cariocas sont taquins, les Cariocas sont bronzés, les Cariocas sont avant-garde, les Cariocas sont malins, les Cariocas sont directs, les Cariocas n’aiment pas les jours nuageux ».
6

… tu as fait du carpe diem ton principe de vie

Pour les Cariocas, l’hédonisme est presque une religion. Les plaisirs de la vie sont respectés au pied de la lettre ! Pour eux, être heureux n’est pas une quête mais un droit. Cette philosophie se ressent dans le quotidien. En effet, les habitants sont particulièrement chaleureux, toujours avec le sourire et super accueillants.